mardi 22 juin 2021

Ayı ve karıncalar - L'ours et les fourmis

L'ours est un animal plantigrade (qui marche sur la plante des pieds) et il est omnivore (il s'alimente de végétaux et d'animaux). Nous allons voir ici que contrairement à l'image préconçue que l'on a de l'ours, il peut être très délicat pour son alimentation.
 
Depuis que les forestiers ont commencé l'exploitation de la forêt au sommet du massif et sur le versant nord, la faune a bien bougé. Il semble que tout le monde soit passé au sud. Les pistes et les clairières montrent de nombreux indices de passage. On y retrouve les cerfs arborant leurs nouveaux bois encore recouverts de velours. La croissance de ces bois est très hétérogène d'un individu à l'autre. La découverte d'une zone présentant des couches ( endroit où les cerfs se couchent pour se reposer) a permis de réaliser quelques clichés. 

Cerf rouge d’Anatolie rejoignant sa couche au petit matin                                               @Thierry Magniez
 
Ces cerfs ne sont pas faciles à observer car pas très nombreux, ils sont fort farouches. Ils se déplacent autant de jour que de nuit en ce moment mais leur observation avec les pièges photographiques montre bien qu'ils prennent la fuite bien avant que l'on repère leur présence. Ils ont décidément l'oreille très sensible (plusieurs centaines de mètres).
 
Diversité des bois de cerf avec velours                             @Thierry Magniez
 
Les ours sont toujours sur zone, après avoir perdu leur trace pendant quelques semaines, ils sont repassés devant les caméras de nombreuses fois tout en nous livrant une nouvelle information. Bien qu'il y ait quelques passages de nuit, c'est dans la journée qu'ils sont les plus actifs sur le massif en ce moment. J'avais remarqué que de plus en plus de rochers étaient retournés sur certaines zones ouvertes. Ce sont les ours et parfois les sangliers qui cherchent leur nourriture sous ces pierres. En passant régulièrement sur les mêmes zones, j'ai constaté que de nouveaux rochers étaient retournés. La semaine dernière, il m'est même arrivé durant la journée de passer deux fois au même endroit et de constater qu'entre mes deux passages, en pleine journée, les pierres ont encore bougées. Je l'ai raté de pas beaucoup puisque sur les roches retournées, de nombreuses fourmis sont encore très actives. J'ai donc placé une caméra sur cette zone pour découvrir par l'image qui est ce retourneur de pierres. Deux jours plus tard, de nouvelles images permettent de confirmer l'hypothèse de l'ours qui cherche à manger sous les pierres.
 
Le retourneur de rochers arrivant sur la zone ouverte                                                        @Thierry Magniez

Il est passé tous les jours presque à la même heure, c'est dommage, je n'étais pas disponible pour y faire un affût parce que là, c'était les conditions idéales. En cette fin de printemps, l'été a du mal à venir, les chaleurs se font rares et les pluies sont assez courantes : en trois mots, « il fait froid ». Et cette saison fraîche a des conséquences sur l'activité des fourmis, ce que l'ours a bien compris. Il ne sert à rien de retourner les rochers quand il fait froid, les fourmis y sont peu nombreuses. Par contre quand il y a une journée de soleil, sur les pentes ouvertes exposées au sud, ça tape vite. Les rochers emmagasinent la chaleur pendant quelques heures, ce qui satisfait parfaitement les fourmis qui augmentent leur activité sous ces petites étuves naturelles. C'est donc en fin d'après-midi, vers 15h30, 16h que notre plantigrade se pointe et à l'aide de ces bonnes griffes qu'il utilise comme un crochet, il retourne pierre après pierre pour y manger les fourmis.

 
 
Sur une autre zone, les excréments laissés par les ours montrent qu'ils ont une alimentation essentiellement constituée d'herbes. Leurs crottes ressemblent alors énormément à celles des chevaux sauvages mais ne possédant pas les mêmes enzymes digestives, leur odeur permet de bien les distinguer. La crotte d'ours s'alimentant d'herbe dégage une odeur ressemblant à l'odeur de l'ensilage, du foin fermenté alors que les excréments de chevaux possèdent cette odeur bien caractéristique du cheval, aucune odeur de fermentation. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le guetteur

  Sanglier guetteur venu observer pour voir si il y a danger                                           @Thierry Magniez Cette semaine, en r...