jeudi 31 mars 2022

Camping pour les GS de madame Masnière

Les élèves ont profité de l'arrivée des beaux jours, pour partir camper, mais attention ce ne sera pas un petit camping de week-end. C'est une vraie expédition.

 

Départ pour le pays des montagnes qui fument et des poissons rouges, avec une destination comme celle-ci, on ne va pas s'ennuyer. Tous les accessoires de l'explorateur rentrent dans notre sac. Un seul sac pour y mettre une maison, une cuisine, un lit et ses couvertures mais aussi notre appareil photographique, les jumelles et les tenues adaptées. L'explorateur doit affronter tous les temps, se protéger du froid, de l'eau, du chaud, du vent mais aussi des moustiques tout en parcourant de grandes distances à pied avec son sac sur le dos.

C'est donc le sac bien rempli que nous partons en longeant la rivière qui semble nous mener au pied d'une énorme montagne qui fume. Tout est là, installé dans la salle avec autour, les élèves prêts à partir. En s'appuyant sur des photographies, quelques enregistrements de son, le récit devient réalité.

Alors que nous profitions d'un agréable bain chaud au bord d'une rivière dont une partie de l'eau est chauffée par la montagne qui fume, nous avons une visite : un craquement de branche qui se casse a rompu la mélodie de la nature. Le bruit de l'eau qui coule n'est plus accompagné par les nombreux chants d'oiseaux, il se passe quelque chose. Impossible de voir qui est venu nous observer mais nous allons essayer de suivre la piste qu'il a laissée au bord de la rivière.



 

Commence alors une vraie aventure, dans des lieux plein de couleurs, à la rencontre d'animaux étranges mais aussi d'animaux un peu trop curieux. Les toilettes dans la nature, les nuits sous la tente, la rivière comme baignoire, les sources claires pour boire, des fruits et des poissons pour se nourrir, nous vivons dans la nature avec la nature.

 

Malgré notre discrétion, toujours sur la même piste suivant les grosses traces de pattes à cinq longues griffes, nous n'avons toujours pas rattrapé l'animal. Ce sera avec surprise qu'il viendra nous saluer un matin à la sortie de la tente.

 

A l'occasion de ce beau voyage, les élèves testeront avec passion le matériel d'expédition et au vu des yeux qui brillent, des envies de nature ont sûrement germé en eux. 

 







Avec les beaux dessins des élèves de la classe suite à l'animation



 

vendredi 25 mars 2022

Les GS2 au pays des montagnes qui fument et des poissons rouges

 

Ce matin, alors que le printemps pointe son nez en Anatolie, au lycée Charles de Gaulle d'Ankara, les grands de la maternelle ont fait un beau voyage. Atterrissage au royaume des ours, sans savoir qu'ils sont là parmi nous, nous commençons une longue randonnée.

Tous sont attentifs, c'est une expérience nouvelle en pleine nature avec seulement un gros sac à dos contenant tout ce qu'il nous faut. On marche, on marche et on rencontre quelques animaux.


On est sur la piste d'une sacrée bestiole, des marques au sol, profondes et portant 5 grosses cicatrices nous montrent le chemin à suivre. Alors que nous longeons la rivière qui semble couler de la montagne qui fume, notre attention est attirée vers des bruits d'eau. L'un de nous croit avoir aperçu un croco. Un crocodile rouge ! Mais, ce n'est pas possible, les crocodiles rouges n'existent qu'en bonbon. Finalement, alors qu'il revient en surface, on voit nettement une de ses nageoires : c'est une poisson, un énorme poisson rouge.  

Des oiseaux au long bec nous regardent passer sans s’échapper. Pattes dans l'eau, œil vif, ils poursuivent le mouvement de basculement de leur tête pour mieux voir sous la surface de la rivière. D'un coup comme monté sur un ressort, le bec part et perce l'eau sans bruit. Un petit poisson s'est fait pincer, ça sera le repas de l'oiseau.
Notre piste nous mène à la forêt rouge qui nous livrera quelques informations sur celui que l'on cherche, celui qui laisse ces énormes traces trop grandes pour nos pieds.
Le soir venu, il faut installer le campement, déplier la maison, sortir la cuisine, le lit, le duvet... pour passer une bonne nuit.



 Une bonne nuit, c'est vite dit. La fatigue nous permet de nous endormir rapidement mais pendant la nuit, il y a quelques visites.


Mais la visite surprise, c'est au matin qu'elle va se produire. Au moment où le soleil pointe son nez, pas possible de faire la grasse matinée, dans l'eau, dans la rivière, là où les poissons barbotaient hier soir, un énorme ours est au petit déjeuner déjà. On va passer un moment avec lui.



Puis, après avoir consommé quelques poissons rouges, c'est le temps de la sieste pour lui, on en profite pour faire une photographie de groupe avant de reprendre le chemin de l'école.

 



jeudi 17 mars 2022

Les PS2 sur la piste de l'ours

 

Ce mercredi 16 mars, la classe de petite section de madame Droz-Barthole du lycée Charles de Gaulle d'Ankara est partie à l'aventure « au pays des montagnes qui fument et des poissons rouges ». 

 


Parmi les 24 élèves de la classe, il y a peu d'enfants vraiment francophones alors leur enseignante avait travaillé au préalable, un peu de vocabulaire : « avion, nuage, décoller, voler, oiseau, poisson, renard, montagne qui fume, fumée, eau, lac, mer, rivière, herbe, arbre, une crotte, une trace, bruit, camping, tente, sac à dos, se laver, boire, manger, fruit, dormir, feu, couteau, entendre, sentir, voir ».
Ce vocabulaire maîtrisé, il a été possible de suivre les grosses traces de pattes à 5 doigts portant griffes longues pour découvrir à qui elles appartiennent. 

 




Au bout d'une longue randonnée à pied, sac sur le dos, traversant rivières, lacs et montagnes qui fument, sur la piste de cette grosse bestiole, c'est au petit matin en sortant de la tente après une nuit bien agitée que nous l'avons découvert : l'ours

 

Aventure terminée, c'est la découverte et l'essai du matériel, certain que quelques graines d'explorateur on été semées. 





 

Suivi d'une famille ours

Un des trois ourson de la famille, le plus timide                                        @Thierry Magniez L'histoire commence en déb...