mardi 15 décembre 2020

Suivie de la faune sur une zone précise à 1h au nord d'Ankara

Suite aux premières randonnées et aux différentes observations des milieux naturels à proximité d'Ankara où je réside, je me suis fixé sur la zone où j'avais rencontré l'ours en septembre au moment du brame du cerf. C'est un petit massif de 10km sur 3km à 1500 / 1800 m d'altitude avec beaucoup de milieux naturels différents. La forêt alterne avec les zones arbustives, les prairies, quelques combes, des zones de rocher et même des zones humides. Un milieu varié qui peut être peuplé par une faune assez divers.

Forêt de conifères sur le sommet du massif                                                                   @Thierry Magniez

Forêt de conifères sur les pentes nord du massif                                                           @Thierry Magniez

Zones arbustive et prairie d'altitude                                                                           @Thierry Magniez

Col entre les massifs avec des zones plus ouvertes                                                @Thierry Magniez

De juin à novembre, des bergers y résident avec leur troupeau de vaches, de moutons et de chèvres. Leurs chiens, équipés de collier anti-égorgement protègent ces troupeaux. Pour chaque troupeau, le berger possède plusieurs chiens qui ont des fonctions différentes, chiens de garde pour défendre le troupeau contre les agressions par les prédateurs, chiens de travail, pour orienter le troupeau, regrouper, disperser les animaux, et souvent un chien de compagnie qui reste avec le berger.   
Kangal, chien de garde des troupeaux avec son collier anti-égorgement                                                  @Thierry Magniez
 
D'après les premières observations, la faune est riche puisque j'y ai constaté de visu la présence des sangliers Attila, des chevreuils, des cerfs, des tortues, des écureuils, du lièvre, de l'ours. J'y ai trouvé les traces de présence du loups, du renard. J'ai entendu le pic noir. On m'a même parlé du passage d'un léopard aperçu l'an dernier. Tous semble idéal pour réaliser une étude de cette faune et de voir quels sont les liens entre elle et le pastoralisme. 

 Ours et sanglier aperçus durant l'automne                                                                          @Thierry Magniez
 
La zone n'est pas grande mais avec sa topographie complexe et varié, il y a de quoi faire. J'ai commencé à arpenter un peu le massif dans tous les sens pour me faire une idée des passages, des zones stratégiques, des zones calmes, des zones fréquentés par l'homme ...
En réalisant une petite carte pour y figurer les observations, il est plus facile de se rendre compte des points de transite et des zones refuges. Le but dans un premier temps est de faire la liste des habitants du lieu et d'essayer de connaître un peu leurs habitudes.


Dessin de la zone d'étude pour pouvoir faire figurer les observations                                           @Thierry Magniez

Pour obtenir d'avantage d'information sur les populations animales qui circulent, j'ai décidé de placer des pièges photographiques. En complément des observations recueillies, ça va me permettre de bien connaître les lieux. Ces pièges sont de outils spécifiques utilisés pour suivre la faune, ils fonctionnent de façon autonome pendant plus d'un mois et grâce à un capteur infrarouge, détectent et prennent en photographie de jour comme de nuit tous passages à proximité. On ne peut pas les mettre n'importe où. Il faut au préalable avoir étudié un minimum la zone pour connaître les passages et les lieux stratégiques qui apportent toutes les conditions pour telle ou telle espèces. Le déploiement de quelques pièges photographiques va permettre de favoriser les rencontres futures. 

 Pièges photographies utilisés pour réaliser le suivi de la faune de la zone d'étude                             @Thierry Magniez

Voici un exemple de quelques captures réalisées durent cet hiver dans la zone.

Lynx de passage au moment de la saison de la reproduction                                                   @Thierry Magniez

Sanglier et loup captés de nuit avec une lumière infrarouge                                                          @Thierry Magniez
 
Jeune cerf de passage au niveau du col qui permet l'entrée dans le massif                                      @Thierry Magniez

Marte et renard présents sur la zone de sommet au début de l'hiver                                                   @Thierry Magniez
 
Ours mâle de passage sur l'air des loups                                                                     @Thierry Magniez

jeudi 10 décembre 2020

Pourquoi réaliser ce blog


Depuis que je suis arrivé en Turquie, l'été dernier, malgré le confinement, j'ai commencé à parcourir ses paysages et ses milieux naturels. Je suis vraiment ravi de ces découvertes. Chaque fois, face à une rencontre, devant un nouveau paysage, c'est l'étonnement. 
 
Anatolie, région du lac Kizilirmak                    @Thierry Magniez

 
 J'ai réalisé la chance que j'ai de résider dans un pays si riche et si contrasté en nature et j'ai alors décidé de partager mon émerveillement, mes questions, mes rencontres avec vous en créant cette page. De nombreuses photographies et quelques lignes vont vous permettre de découvrir ou de revoir la nature de la Turquie. N'hésitez pas à réagir en posant des questions ou en écrivant vos remarques, je suis impatient d'échanger avec vous sur ces sujets qui me passionnent.

Chèvre sauvage (Capra aegagrus) dans le massif du Demirkazik (Taurus)       @Thierry Magniez
 
Ici sur cette photographie prise dans le sud de la Cappadoce, c'est une chèvre sauvage perchée tout en haut d'une falaise où elle peut se réfugier pour se protéger plus facilement des prédateurs.
 


 
Paysage d'automne dans le massif au nord d'Ankara sur la chaîne Koroglu       @Thierry Magniez

 
 L'Anatolie en Turquie est aussi l'habitat des derniers léopards d'Anatolie, des loups, des lynx et des ours. Comme je suis à Ankara pour quelques années, je vais essayer de rencontrer ces espèces emblématiques afin de documenter un peu le sujet. Je vais utiliser ce blog pour diffuser les images réalisées au fur et à mesure de ce travail, pour communiquer sur la progression des investigations et des possibles projets qui peuvent naître en cours de route.   

 

Le guetteur

  Sanglier guetteur venu observer pour voir si il y a danger                                           @Thierry Magniez Cette semaine, en r...