vendredi 14 janvier 2022

pister

 La piste du renard passé là aux première heures du jour                               @Thierry Magniez
 
Pister, ça semble dépassé comme une technique d'un autre temps, celle de l'homme chasseur qui suit une piste pour se nourrir : suivre, traquer, abattre, manger. Non, c'est tellement plus en se contentant de suivre. Le pistage se fait à partir d'une trace, d'une empreinte, d'une couche, d'un excrément, d'une griffure, d'un frottement, d'un poil sur une branche, de restes de repas et l'enquête peut commencer. Après observation méticuleuse de cette première découverte, la considérer comme un indice puis en chercher d'autres pour comprendre un déplacement, les limites d'un territoire, des habitudes alimentaires. Utiliser nos 5 sens pour pister, c'est ce qu'il y a de plus complet, de plus informatif pour essayer d'interpréter la vie animale. Tous ces indices d'activités sont comme des messages qu'il faut apprendre à lire pour comprendre le langage utilisé par les animaux d'un milieu naturel. 
 
 
 Traces de griffes et dépôt de poils d'ours sur un arbre                               @Thierry Magniez

Chaque animal dans un milieu laisse des indices olfactifs, visuels ou sonores. Ces marques peuvent être les traces laissées involontairement lors d'une activité mais elles peuvent être aussi des traces volontaires pour communiquer avec les autres comme dans les cas de marquage de territoire, de cris d'alarme ou de recherche de partenaire pour la reproduction. Pour les autres animaux, ces indices peuvent être considérés comme des messages permettant une communication interspécifique qui guidera leurs activités. Pour se protéger, manger, se reproduire cette communication interspécifique est indispensable. De passage dans ce milieu, on est souvent sourd vis à vis de cette communication riche et complexe : en randonnée, en balade, à la recherche de champignons ou de belles images nos activités dans le monde animal sont multiples, laissant de nombreux indices pour les autres espèces, on s'attarde peu à lire les messages des autres.
 

 Empreintes d'un jeune ours sortie pendant un redoux cet hiver                       @Thierry Magniez
 

Le chasseur piste pour tuer, là c'est tout autre chose, on piste pour comprendre.
Dans un environnement, toutes les espèces vivent à partir des autres, nous y compris. Pour une espèce, l'apparition ou la disparition d'une autre espèce ont toujours des conséquences directes ou indirectes qui influenceront leurs activités, nous y compris. Chaque animal échange des informations avec les autres pour adapter ses activités à celles des autres, pourquoi pas nous ? Pister permet d'écouter et de comprendre les autres animaux qui vivent avec nous.

 

 Empreintes de loup                               @Thierry Magniez
 
Déplacement de la meute, ils sont 2 sur l'image mais 5 autres suivent     @Thierry Magniez
 

Pas besoin de matériel technique, lourd ou coûteux, on est comme les autres animaux naturellement tout équipé : nos 5 sens. La majorité des animaux a développé des adaptations pour optimiser certains sens alors que notre mode de vie ne nécessite pas de sens optimisés. On se contente généralement d'une sensibilité moyenne voir médiocre, ce qui ne nous aide pas pour percevoir les messages laissés par les autres animaux. Pour pister, il faut donc être plus attentif : prendre le temps d'observer autour de soi, tendre l'oreille à toutes sortes de sons, ne pas hésiter à manipuler, toucher, trifouiller, utiliser son nez ou sa bouche pour sentir ou goûter. Il faut faire travailler ses sens.
Certains livres guides, la logique, la réflexion permettent ensuite d'interpréter ces stimulus comme des messages et c'est ensuite comme l'apprentissage d'un langage universel.

 Empreinte de loup                               @Thierry Magniez

1 commentaire:

  1. Merci Thierry pour tes photos et tes explications. Je ressens ta passion qui est communicative, mais je ne m'aventurerais pas seul. Je vais commencer par pister les escargots de mon jardin et les convier à une grande migration.... Chez mon voisin

    RépondreSupprimer

Sur la piste des loups

  Sur le piste du loup                                                                @Thierry Magniez   Depuis plus d'un an et demi...